Facebook

Instagram

youTube

Socialisation

SAVEZ-VOUS QUE :

Quand vous adoptez un chiot ou un chaton, vous voulez tout faire pour éviter que votre nouveau compagnon tombe malade.

Après les premières visites chez votre vétérinaire, vous suivez ses recommandations : vaccinations, vermifuges, antipuces, alimentation. Tout cela a un coût mais c’est indispensable pour garantir un bon départ dans la vie.

Il y a un autre point d’attention capital qu’il faut ABSOLUMENT considérer et qui ne coute rien, c’est la socialisation.

La socialisation consiste à présenter à un animal, pendant ses premières semaines de vie, un maximum de stimuli différents. Il doit être confronté à des lieux variés, des bruits et des sons de toutes les sortes, à un maximum de personnes ou d’autres animaux d’espèces différentes. Il est capital que le chiot ou le chaton rencontre rapidement tout un éventail d’activités pour que son cerveau « s’entraine » à les reconnaître. Pourquoi ? C’est simple ! Plus votre animal a l’occasion de vivre des évènements différents ou d’être confronté à tous ces stimuli, plus il a de chances de ne pas en avoir peur plus tard.

À la naissance, le cerveau du chiot et du chaton est relativement « brut », immature. Ce sont ces expériences qui le rendent de plus en plus compétent, adapté à son environnement. C’est la même chose avec les bébés qui vont à la crèche. Ils apprennent à vivre avec d’autres enfants, d’autres adultes. Ils côtoient des lieux, des odeurs, des bruits et des couleurs différentes. Chaque nouvelle information interceptée par le cerveau stimule une connexion neuronale. Cela devient une donnée classée comme « connue ».

Si on prend le cas extrême et heureusement très rare d’animaux qui naissent et qui vivent leurs premières semaines de vie dans des élevages dits « industriels » ou « en batterie », ils reçoivent très peu de stimulations : ni bruit varié, ni objet insolite, ni personne ou autres animaux inhabituels. C’est une très mauvaise manière de commencer dans la vie puisqu’ils sont effrayés au moindre évènement.

C’est notamment pour cette raison que l’on préfère les « élevages en famille ». En effet, dans ce type d’élevage, le chiot ou le chaton reçoit un maximum de stimulations que l’on retrouve dans presque toutes les futures familles adoptantes. Il est familiarisé aux bruits de l’aspirateur, de la machine à laver, de la radio, des jeux vidéos, de la télévision, des voitures. Il considère comme amies les autres espèces d’animaux qu’on lui présente que ce soit les chevaux ou les furets. Les enfants ne lui font pas peur et il sait qu’il y a des hommes et des femmes.

Par conséquent, vous avez un double défi à relever : assurer la bonne santé médicale de votre animal ainsi que sa bonne santé mentale. La socialisation n’est pas innée. C’est un phénomène qui s’apprend dès la 2ème et la 3ème semaine de vie et qui se perfectionne durant les semaines suivantes jusqu’à 4 mois environ. Après, la socialisation doit être entretenue sinon elle s’oublie. Il est donc important durant toute la vie du chien ou du chat que vous continuiez à lui proposer toutes sortes de stimulations et d’activités.

Pour le chien, n’hésitez pas à avoir des contacts avec d’autres congénères, des chats ou tout autre animal qu’il risque de rencontrer dans sa vie quotidienne, avec des personnes de sexes, d’âge, d’origine différents et dans des lieux variés comme les transports en commun ou le marché.

Le chat n’accompagne pas en général son maître dans ses déplacements. Il fait moins de rencontres différentes. Cependant, le chat va aussi chez le vétérinaire et il arrive que vous receviez des gens à la maison ou que vous accueilliez d’autres animaux. Il est, par conséquent, tout aussi important de socialiser votre chaton. Il doit dès son plus jeune âge être manipulé, toujours délicatement, caressé, brossé, porté. Il faut le familiariser avec la caisse de transport et la voiture.

Adopter un nouvel ami, cela demande un réel investissement en temps en patience.

Pensez-y avant de craquer pour une boule de poil qui deviendra rapidement malheureux ou indomptable si il n’est pas correctement socialisé et éduqué.

 

Docteur Eric Witvrouw
DMV | Vétérinaire comportementaliste
Centre Vétérinaire ÉducaVet’s
Site internet

Produits Miloa concernés :