Facebook

Instagram

youTube

Valvulopathie

LA MALADIE VALVULAIRE

SAVEZ-VOUS QUE :

La maladie valvulaire dégénérative est une pathologie cardiaque très fréquente et grave. Comme son nom l’indique elle est due à une détérioration d’une ou plusieurs valvules cardiaques. 33 % des chiens de plus de 10 ans et 75 % des chiens de plus de 16 ans sont atteints par une maladie cardiaque.

Le cœur est composé de 4 compartiments. Il y a un cœur droit qui reçoit le sang sale de tout l’organisme qui a besoin d’être oxygéné et qui l’envoie dans le poumon et le cœur gauche qui reçoit le sang tout propre oxygéné des poumons et puis qui l’envoie dans tout l’organisme.

La partie droite est séparée de la gauche par une paroi musculaire que l’on appelle septum. Ces 2 parties ne communiquent pas. Il y aussi les cavités du haut, les oreillettes et celles du bas les ventricules. Ces 2 cavités communiquent grâce à des portes, des clapets, les valvules.

Les valvules s’ouvrent à sens unique et elles doivent être étanches. Cela évite que le sang ne fasse marche arrière lorsque le cœur se contracte. La valvule tricuspide à droite et la valvule mitrale à gauche séparent les oreillettes en haut et les ventricules en bas. Il y a aussi des valvules à la sortie des ventricules, au niveau des artères : la valvule pulmonaire pour l’artère pulmonaire et la valvule aortique pour l’aorte.

ORIGINES

En général chez nos animaux, c’est la valvule mitrale qui est détériorée. Parfois, plusieurs valvules sont lésées. Les valvules dégradées ne sont plus étanches. Le sang peut donc « remonter ». Cela a de nombreuses conséquences néfastes pour la santé du cœur.

Tout d’abord, il y a un embouteillage dans les vaisseaux en amont du cœur. Si la valvule mitrale est lésée, cet engorgement aura lieu au niveau des veines pulmonaires et si c’est la tricuspide c’est au niveau de la veine cave. Il y a un œdème pulmonaire lors de lésions de la valvule mitrale et de l’ascite, accumulation de liquide dans l’abdomen si c’est la valvule tricuspide.

Ce reflux fatigue le cœur puisqu’une partie du sang ne va pas dans le bon sens, il doit fournir plus d’énergie pour envoyer un volume constant de sang. Il est aussi à l’origine de lésion au niveau des oreillettes et des tissus en amont et d’un stress oxydant important.

Même si les chiens de petites races sont le plus fréquemment touchés, toutes les races peuvent être concernées par cette pathologie. Les Cavaliers King Charles sont particulièrement concernés et les symptômes sont parfois très précoces.

SIGNES CLINIQUES

  • Le chien est plus essoufflé, fatigué. Il récupère plus difficilement après une ballade ou refuse tout simplement d’avancer. Il souffre d’une intolérance à l’effort ;
  • Le chien tousse. Il essaie de cracher quelque chose et rien ne sort lors d’œdème pulmonaire ;
  • Il a des difficultés à respirer. Il respire bouche ouverte et les mouvements de ses côtes sont exagérés. Il est en dyspnée ;
  • Il peut aussi « tomber dans les pommes », autrement dit faire des syncopes.

Si vous constatez un de ces symptômes, prenez rendez-vous rapidement chez votre vétérinaire. Malheureusement ces signes sont assez tardifs et à ce stade la maladie est déjà très avancée, et il est parfois trop tard.

Voici une astuce pour déceler les difficultés respiratoires légères qui peuvent être le signe d’une décompensation cardiaque débutante : prenez la Fréquence Respiratoire au Repos (FRR). Lorsque votre chien dort, il doit respirer calmement et avoir une fréquence respiratoire stable. S’il respire plus que 30 fois en une minute alors qu’il est au repos et qu’il ne fait pas trop chaud, il faut consulter votre vétérinaire.

DIAGNOSTIC

La seule personne capable de détecter précocement la maladie valvulaire, c’est votre vétérinaire. C’est pourquoi le bilan annuel de santé est indispensable surtout s’il est vieux. Votre vétérinaire peut entendre un souffle cardiaque, bruit provoqué par le reflux de sang, lors de l’auscultation alors que votre chien ne montre encore aucun symptôme. L’auscultation au stéthoscope ne suffit pas à poser un diagnostic définitif de maladie valvulaire dégénérative. Il faut réaliser une échocardiographie, une échographie du cœur, et des radios thoraciques pour le confirmer.

Ce bilan cardiaque permet aussi de donner un pronostic en fonction de l’état d’avancement de la maladie et de choisir le traitement le plus adapté pour garder votre chien en forme le plus longtemps possible. Des suivis réguliers sont nécessaires puisque certains cas progressent très vite alors que d’autres non. Il n’est malheureusement pas possible de prédire l’avenir, même pour des vétérinaires spécialistes.

TRAITEMENT

On sait aujourd’hui que même un chien qui ne présente pas encore de symptômes peut avoir besoin d’un traitement parce que les lésions évoluent irrémédiablement d’abord au niveau cellulaire et qu’on ne perçoit pas tout de suite leurs effets dévastateurs. Commencer le traitement sans attendre l’apparition des symptômes peut donner à votre chien jusqu’à deux ans de vie normale, alors ne traînez pas !

Il faut donner d’abord lutter contre l’excès de poids si l’animal est en surcharge pondérale pour limiter le travail du cœur et donner une alimentation riche en protéines de bonnes qualités, en antioxydants et pauvre en sel. Le Cardio Supp TM de Miloa riche en antioxydants, en taurine, en oméga 3, Co-enzyme Q10 ralentit la vitesse de progression des lésions. L’olivier, sophora japonica et la grenade sont des alliés de choix pour la santé du cœur de votre compagnon.

Pour ceux dont l’animal présente déjà des symptômes, pas de panique, il existe des médicaments spécifiques. Il y a ceux qui aident le cœur à mieux se contracter, d’autres qui diminuent la résistance à l’écoulement du sang dans les vaisseaux, l’hypertension ou l’œdème pulmonaire.

PRÉVENTION

La plupart du temps, ces pathologies évoluent lentement. Plus elle est détectée précocément, plus votre compagnon vivra longtemps. Malheureusement, même un animal bien suivi et stabilisé sous traitement peut mourir brutalement, c’est pourquoi ils doivent être surveillés et leur FRR contrôlée tous les jours.

 

Docteur Maud Pivont
Vétérinaire généraliste | CES d’Ophtalmologie Vétérinaire

Produits Miloa concernés :