» Lithothamne

Facebook

Instagram

youTube

Lithothamne

LITHOTHAMNIUM CALCAREUM

Le Lithothamne, Lithothamnium calcareum ou corallioides, Phymatolithon calcareum, est une algue marine rouge qui vit dans les fonds marins sans être fixée sur le sable. Elle fait partie de la famille des Hapalidiaceae. Elle croît principalement dans la mer du Nord, la Manche et la Méditerranée.

C’est une algue très ancienne remontant à l’ère du Crétacé. Le nom Lithothamnium doit son origine au grec litho, qui signifie pierre et thamnion, buisson. En effet, elle prend un aspect pierreux qui peut rappeler le corail.

CARACTÉRISTIQUES

Le Lithothamne est particulièrement riche en calcium et en magnésium. En plus de ces deux composants, elle est constituée de plus de 20 oligoéléments en quantités variables, dont le fer, le manganèse, le bore, le nickel, le cuivre, le zinc, le molybdène, le sélénium et le strontium. Par conséquent, elle agit comme un reminéralisant global (ALMEIDA & al., 2012). De plus, ses concrétions calcaires renferment des vitamines, des phytohormones et des acides aminés. Elle a un pH alcalin.

PROPRIÉTÉS

  • Effets anti-inflammatoires :

Le Lithothamne présente un effet anti-inflammatoire en inhibant l’activation du facteur nucléaire-κB, ce qui réduit l’expression du gène de la cyclo-oxygénase-2 dans des macrophages activés par le lipopolysaccharide (O’GORMAN & al., 2012b).

Les polysaccharides sulfatés isolés du Lithothamne appliqués au niveau de la peau présentent des activités anti-inflammatoires dans des modèles in vitro et in vivo d’inflammation cutanée chez l’homme. En effet, ils inhibent l’érythème cutané induit par des agents irritants in vivo. En outre, ils inhibent la migration des leucocytes polymorphonucléaires (PMN) et bloquent partiellement l’adhésion des PMN aux cellules endothéliales in vitro. Les effets anti-inflammatoires de ces polysaccharides semblent donc liés à l’inhibition du recrutement des cellules immunitaires circulantes vers les sites inflammatoires (MATSUI & al., 2003).

De plus, le Lithothamne réduit la sécrétion induite in vitro par le lipopolysaccharide du facteur de nécrose tumorale alpha et de l’interleukine-1beta dans des cultures primaires de cortex de rat enrichies de cellules gliales (RYAN & al., 2011).

Par ailleurs, il soulage les symptômes de l’arthrose. En effet, une étude préliminaire réalisée sur 22 patients atteints d’arthrose suggère que le Lithothamne augmente l’amplitude des mouvements et les distances de marche chez les patients souffrant d’arthrose du genou et permet un arrêt partiel des anti-inflammatoires non stéroïdiens après 12 semaines de traitement (FRESTEDT & al., 2009).

  • Effet antitumoral :

Le Lithothamne limite la croissance et induit la différenciation de cellules de carcinome du côlon humaines in vitro. Il réduit les polypes, les zones d’hyperplasie dans la muqueuse colique et les foyers inflammatoires dans le tractus gastro-intestinal observés à l’analyse histologique (ASLAM & al., 2010).

  • Effets protecteurs au niveau de l’estomac :

Les composants du lithothamne neutralisent l’acidité gastrique et préservent l’équilibre acido-basique de l’organisme. En effet, administré à une dose de 480 mg/kg, il présente un effet protecteur sur les lésions gastriques (lésion de type 1) et une augmentation du pH gastrique (ALMEIDA & al., 2012).

  • Effets bénéfiques sur la densité osseuse :

À la fois des études in vitro et in vivo ont mis en évidence que le Lithothamne augmente la densité osseuse (ASLAM & al., 2010 ; (O’GORMAN & al., 2012).

La supplémentation en Lithothamne accroît la réponse ostéogénique en augmentant les niveaux de phosphatase alcaline (ALP) et la minéralisation. La combinaison de Lithothamne et de vitamine D3 augmente significativement l’ALP et la minéralisation par rapport au Lithothamne seul (WIDAA & al., 2014).

Dans une étude, les auteurs ont combiné le Lithothamne avec une matrice de collagène présentant une architecture et une composition optimisées pour la réparation osseuse dans le but de fabriquer un substitut naturel de greffe osseuse ostéostimulant. L’ajout de Lithothamne au biomatériau de collagène a considérablement amélioré la minéralisation par les ostéoblastes cultivés sur ce support : il augmente l’expression de la phosphatase alcaline, de l’ostéopontine et de l’ostéocalcine (BRENNAN & al., 2015).

Le Lithothamne préserve la structure et la fonction osseuses chez les souris consommant un régime alimentaire riche en graisses qui réduit la minéralisation et la résistance osseuse (ASLAM & al., 2010).